• Retour à la page d'accueil
  • Imprimer le contenu de cette page
  • Agrandir la taille de la police
  • Réinitialiser la taille de la police
Voilé
28/05/2017
23°C
Soleil
29/05/2017
23°C

Mairie de Sainte-Marie-de-Cuines

Chef Lieu 73130 Sainte-Marie-de-Cuines
Tél. 04 79 56 22 35
Courriel : mairie@stemariedecuines.com

» La vie économique

Les agriculteurs

 Les informations ci-dessous sont tirées de 2 études de la Chambre d'Agriculture Savoie-Mont-Blanc. Elles ont été présentées par un de ses collaborateurs, M. Alcaix, lors de la séance du conseil municipal du 3/12/2012.

La commune de Ste Marie s'étend sur une superficie de 1495 hectares(ha). Le Chef-lieu se situe à 460 m. d'altitude.

Les caractéristiques de la commune

La commune se situe dans le contexte montagnard fortement marqué de la Maurienne. En effet le point le plus haut, le plateau des Chamoissières, culmine à 2130 m. d'altitude.

 Elle se trouve entre Aiguebelle et St Jean de Maurienne donc en moyenne Maurienne et dispose de surfaces agricoles dans son territoire. Elles sont en fond de vallée, plates et disposant de bonnes qualités pour l'exploitation et la culture du fourrage.

Les terrains en côteaux sont très peu nombreux. La commune dispose d'un alpage

Les agriculteurs et les exploitations

3 exploitations ont été recensées à ce jour, dont une plus petite. Les productions sont diversifiées mais toute en élevage : bovins lait, bovins viande, ovins viande.

L'exploitation en vaches allaitantes produisait du lait pour le Beaufort antérieurement, elle vient juste de changer. L'exploitation en ovins viande souhaite développer son activité pour passer à 100 têtes (10 à 50 aujourd'hui) L'exploitation en vaches laitières souhaite également étendre son activité par la construction d'un bâtiment, pour abriter sur place le cheptel l'hiver.

2 projets d'installation sur la commune ont été recensés: un jeune exploitant en ovins et une installation en horticulture. Le diagnostic agricole comptabilise aujourd'hui 5 exploitants, parmi eux 2 sont agriculteurs à plein temps, 1 est retraité mais encore sur l'exploitation, plus 1 conjoint.

Toutes les exploitations sont sous formes individuelles.

La valorisations des produits

La distribution des produits se fait en coopérative et chez des grossistes: un des exploitants livre le lait à la coopérative de La Chambre. La vente directe est développée notamment pour l'exploitant ovin. L'éleveur de vaches laitières monte l'été ses bêtes à Val Fréjus, il produit le Beaufort sur place (Beaufort d'alpage) qui est vendu aux coopératives et aux grossistes.

L'exploitation en vaches allaitantes a la volonté de développer son activité localement (travail avec les bouchers)

Une activité qui s'exerce au-delà des limites communales

L'agriculture a une dimension intercommunale très marquée à l'échelle de la vallée. Les agriculteurs doivent parfois parcourir plusieurs kilomètres pour exploiter des terrains pour récupérer des surfaces pour l'agrandissement de l'exploitation ou pour compenser la perte de terres. environ 5 ha de surfaces de fauche sont exploitées à Ste Marie par des exploitations avoisinant la commune, toutes en AOP Beaufort. De plus en plus d'exploitations voient leur autonomie fourragère diminuer.La diminution des terres de fauche pourrait être préjudiciables pour les exploitations en place. L'exploitation des alpages est un bon exemple de la pratique intercommunale de l'agriculture

Les 3 exploitations agricoles de sainte Marie sont soumises au régime sanitaire départemental (RSD)

L'occupation des sols sur la commune

On compte 2 exploitations principales à mode d'exploitation sans bail: une à bovins à viande (avec environ 15 bêtes), une à bovins à lait (avec environ 35 bêtes et un projet d'agrandissement).

Sur la commune il est proposé aux agriculteurs:

  • 8.7 ha de surfaces communales: le 1er agriculteur occupe 7 ha soit 81%, le 2ème agriculteur occupe 0.4 ha soit 4.5%
  • 96.9 ha de surfaces privées: le 1er agriculteur occupe 54.3 ha soit 56.1 %, le 2ème agriculteur occupe 27 ha soit 26 %.

 Le représentant de la Chambre dAgriculture constate un déséquilibre. Il indique qu'il existe différentes modalités d'attribution des surfaces communales par un organisme : le Contrôle des Structures de la Chambre d'Agriculture que nous consulterons pour aider le conseil municipal à délibérer.